Ferme de L’Elouard


Frédérique, Mathieu et leurs deux enfants sont toujours heureux de vous accueillir à leur boutique pour vous faire découvrir les produits et les différents élevages de leur ferme.


La production y est très diversifiée:


*BOEUF ANGUS-WAGYU (Wagyu plus communément appelé boeuf de KOBÉ)


*PORC


*SAUCISSES (grande variété avec boyau naturel)

 


*PRODUITS FUMÉS (dont notre excellent bacon de boeuf)


*PRODUITS ACÉRICOLES


Vous pouvez vous procurer un vaste choix de coupes surgelées et emballées sous vide.  L'avantage des produits surgelés, c'est l'assurance que les viandes sont fraîches.

Par exemple, les carcasses de boeuf sont vieillies pendant vingt et un jours.  Par la suite, elles sont découpées par un boucher expérimenté, emballées sous-vide et surgelées à l'intérieur d'une chambre de congélation.  Le même processus est effectué pour chaque sorte de viande.

SPÉCIALITÉ BOEUF ANGUS-WAGYU


Les animaux sont nés et élevés sur la ferme naturellement et sans hormone de croissance ajoutée. Pour vous proposer une viande saine et goûteuse, nous fournissons à nos animaux une alimentation à partir de fourrage et de céréale. Ils pâturent toute l'année aux champs, à l'exception de deux ou trois mois d'hiver où nous les entrons à l'abri.  Les vaches élèvent leurs petits jusqu'à l'âge de huit mois.  Par la suite, les petits sont déménagés dans un parc d'engraissement où ils disposent de foin, de céréale et de drèche de bière à volonté.

La race Angus-Wagyu est une race très bien équilibrée, ni trop grande, ni trop lourde.  Par sa remarquable tendreté et son goût exceptionnel, la viande Angus-Wagyu a de quoi séduire le consommateur.


PORC DE CROISEMENT F-1

Les porcelets arrivent sur la ferme à l'âge de dix semaines où ils sont engraissés pendant trois mois.  Ils sont nourris exclusivement de céréale et de petit lait, ce qui permet de produire une viande savoureuse qui réduit peu à la cuisson.


PRODUITS ACÉRICOLES


La sucrerie familiale a été construite en 1980 par Jacques, le père de Mathieu.  Il y avait alors 500 chaudières ramassées manuellement par la famille et les amis.

En l'an 2000, Mathieu a décidé de prendre la relève de la propriété où il a grandi.  Il a installé un réseau de tubulure et amélioré les équipements devenus désuets.

Aujourd'hui, avec 2500 entailles, Mathieu transforme l'eau d'érable en sirop et Frédérique s'occupe de fabriquer quelques produits en vente à la boutique.